Hôpitaux et Blocs opératoires

CAREL Hospitals and Operating Theatres 3D CAREL solution for Hospitals and Operating Theatres
 
  • Plus

    Maintenir l'humidité à des niveaux contrôlés pour garantir :

    • Bien-être des patients et du personnel ;
    • Santé : empêcher la prolifération de contaminants biologiques ;
    • Sécurité : réduire le risque de décharges électriques qui endommagent les équipements ;
    • Qualité : réduire le niveau de poussières présentes dans l'air ;
    • Exigences réglementaires : préservation des conditions thermo-hygrométriques des environnements.
  • Caractéristiques générales

    Un faible niveau d'hygrométrie de l'air a une influence aussi bien sur la santé que sur le bien-être des personnes. Pendant la période hivernale, les installations du bâtiment réchauffent l'air à une température de 20-25 °C avec la conséquence que l'humidité relative diminue à des valeurs pouvant atteindre 10-30 %, perceptibles comme un air sec même s'il y a du brouillard dehors. L'air sec favorise l'évaporation de l'eau de la peau, qui se gerce, et provoque une sécheresse des muqueuses de la gorge, du nez, des voies respiratoires, etc., favorisant ainsi la survenue des maladies hivernales classiques. Pour cette raison, des systèmes de climatisation qui régulent à la fois la température et l'humidité de l'air sont utilisés dans les services. L'hygrométrie est maintenue à un niveau ni trop faible ni trop élevé. Pour empêcher la propagation et la prolifération des agents contaminants biologiques, l'hygrométrie devrait idéalement être maintenue entre 40 et 60 % d'humidité relative. Un contrôle précis de l'hygrométrie contribue également à protéger les équipements électroniques contre les décharges électrostatiques, créant ainsi un lieu plus sûr pour le personnel et les visiteurs et, dans le même temps, protégeant la santé des patients. L'hiver, l'air sec augmente le niveau de poussières présentes dans l'air provenant d'objets en matières textiles et des particules de peau que les personnes déposent. Pour les personnes ayant des allergies ou de l'asthme, cela provoque des problèmes qui peuvent être réduits par un niveau d'hygrométrie correct. Dans les blocs opératoires, d'après la directive européenne 2002/91/CE, les normes UNI EN ISO 13790:2008, EN 13779:2008 VDI 6022, DIN 1946-4, le D.P.R. italien du 14 janvier 1997 et la norme UNI11425 (pour n'en citer que quelques-unes), les installations de ventilation et de climatisation doivent garantir des conditions thermo-hygrométriques idéales pour les activités des médecins en conciliant également les exigences des patients. Les systèmes d'humidification doivent être conçus afin de ne pas contribuer à la production et à la diffusion de contaminants et d'être facilement accessibles, nettoyables et contrôlables. Une attention particulière doit être accordée à la continuité de service, en particulier dans les blocs opératoires : il convient donc d'utiliser des humidificateurs garantissant la continuité de fonctionnement et qui « ne s'arrêtent pas » pour des interventions d'entretien. Le contrôle précis de l'humidité n'est donc pas seulement une attribution accessoire mais une obligation réglementaire.

 

Documentation

Commercial
  • Success Story
    Code Description Langue Date * Version
    +4000023FR Régulation de l’humidité et économie d’énergie pour un hôpital écologique FRE  01/04/2013 1.0